A t il été tué par des infidèles ? : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article. En contradiction avec certaines traditions musulmanes, il existe un consensus sur l'absence de transmission écrite, autre que le Coran, avant le IIe siècle[3]. La première escale de notre voyage à travers les miracles du Coran et ses prodiges sera celle du miracle en lien avec l’âge de la mort du Prophète ﷺ. Comme vous le savez, et comme le mentionnent de nombreux ouvrages biographiques, le Prophète ﷺ est décédé à 63 ans. Il compare le prophétisme de Mahomet à celui de Jonas ou de Jérémie, à l’aide de la phénoménologie. Dis : Ô humain, je suis l'apôtre d'Allah, envoyé vers vous tous, de celui qui possède les cieux et la terre. Conscient de la contradiction avec une justice stricte, ils présentent l'intercession comme une miséricorde divine. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) décédé des suites de sa maladie. Le moment est venu où je » En cela, l'islam se rapproche d'une orthopraxie[182]. Salmân al-Fârisî (Salman le Perse, mort en 644) a rédigé des hadiths qu'il communiqua à Abu Darda[Note 12]. Quant à eux, « les hanafites (et muʿtazilites) font ainsi prévaloir le ra’y, l’intelligence mise au service du jugement, plutôt que la stricte imitation des actions du Prophète et des anciens (salaf) érigés en modèles atemporels. Mahomet est aussi une pièce théâtrale de Johann Wolfgang Von Goethe[251]. Riche veuve possédant un commerce, elle épouse Mahomet, alors son employé. Le marquis de Sade fait émettre par son personnage du moribond des critiques violentes contre l'ensemble des chefs religieux, dont évidemment Mahomet : « Ton Jésus ne vaut pas mieux que Mahomet, Mahomet pas mieux que Moïse, et tous trois pas mieux que Confucius qui pourtant dicta quelques bons principes pendant que les trois autres déraisonnaient; mais en général tous ces gens-là ne sont que des imposteurs, dont le philosophe s'est moqué, que la canaille a crus et que la justice aurait dû faire pendre. Thierry Bianquis et Mathieu Tillier, "De Muhammad à l'assasinat de 'Ali", Déroche Fr., "Abraha et l'année de l'éléphant", dans, Robert Mantran, "Chapitre premier - De l'Arabie anté-islamique à la mort de Mohammed" dans. Les imprécisions entre les descriptions semblent attester d'une méconnaissance, jusqu'au début du VIIIe siècle, de l'emplacement exact de la tombe de Mahomet. Plusieurs passages de la Bible sont interprétés par les musulmans en ce sens[199]. Elle sera fixée lors de la construction d'un tombeau en 707 par les Ommeyades[23]. Plusieurs hadiths, considérés authentiques par nombre d'oulémas et rapporté tant par Muslim que par Boukhari[Note 49] appuient la thèse d'un mariage à 6 ans. Après sa femme Khadija et Waraqa, les premiers convertis à l'islam seraient par ordre chronologique : Abou-Bakr ; puis Zayd ibn Harithah (esclave de Khadija et donné à Mahomet pour l'affranchir et même le considérer comme son fils) Bilal ibn Rabah (esclave de Omayyah Ibn Khalaf. Il aurait rédigé cette biographie en se basant sur les témoignages de plusieurs autres compagnons de Mahomet. », « Mahomet est donc un mauvais charlatan, un caffard imprudent et téméraire : à travers son costume éblouissant, on reconnaît toujours le capuchon du, « Croire un seul Dieu tout puissant était le seul dogme, si on n’y avait pas ajouté que Mahomet est son prophète, c’eût été une religion aussi pure, aussi belle que celle des lettrés chinois. C'est sur cette représentation du temps écoulé depuis la révélation prophétique muhammadienne que se fondent les élaborations doctrinales se cristallisant alors, en particulier à travers les écoles juridiques (madhahib). », « Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes ; et ses épouses sont leurs mères », « Le nom de Muhammad était très rare avant l'islam. Par ailleurs, plusieurs documentaires consacrés à Mahomet ou à l'histoire de l'islam en général relatent la vie du prophète de l'islam. La graphie « Machumet »[147],[148] apparaît dans la traduction du Coran faite en latin à la demande de l'abbé de Cluny Pierre le Vénérable en 1142[Note 56]. » Ce texte raconte la présence d'un prophéte, Mahomet à la tête de l'armée arabe envahissant la Palestine[8]. L'année de naissance de Mahomet est appelée traditionnellement année de l’éléphant. […] Et quand j'ai enquêté, j'ai entendu de ceux qui l'avaient rencontré que personne ne trouve aucune vérité dans le soi-disant prophète, seulement l'effusion du sang humain. La tradition orale est quant à elle considérée comme « rarement fiable au-delà d'une ou deux générations », d'autant plus dans le cas de changements sociaux, politiques et religieux importants[3]. Cela étant autorisé dans l'islam, mais pas appliqué forcément, ainsi un passage du Coran encourage à marier les esclaves femmes et hommes pour ne pas museler leurs besoins sexuels ; Cette référence est obsolète : En 1869, dans l'introduction à la traduction du, Ce dernier sollicite les travaux de quatre traducteurs : principalement, Outre les hérétiques, Pierre le vénérable dénonce violemment les juifs dans son. Cette intercession est dite permise par Dieu. Au début du XXIe siècle, des fouilles en Arabie Saoudite[Note 13] ont mis au jour des graffitis islamiques — probablement contemporains de la révélation coranique — gravés sur des « murs du pardon », dans des sites de type sanctuaires oratoires ou sur des objets épigraphiques porteurs de professions de foi et de demandes de pardon ne mentionnant pas le nom de Mahomet. Elle est connue par la tradition comme étant la première à croire aux révélations faites à Mahomet. Pour cette raison, Stephen J. Shoemaker propose de réviser sa date de mort plutôt vers 634 ou 635, en contradiction avec les traditions musulmanes[32],[33]. nécessaire]. La famille de Mahomet possède un statut particulier pour les musulmans et, en particulier, les chiites[113]. Le monde shiite adhère à la thèse de l'empoisonnement, faisant de Mahomet un martyr. Mais le théologien et juriste malikite algérien Al-Wansharisi (mort en 1508) émet une, En 1869, dans l'introduction à la traduction du, C'est pourquoi il est appelé « dernier des prophètes» ou encore « sceau des prophètes » dans le Coran et dans les hadiths : « Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Elles concordent, malgré des origines et des contextes religieux différents, à présenter Mahomet comme étant à l'origine de l'expansion et des premières conquêtes, après 632[7]. Faute de certitudes sur l'histoire des premiers siècles de l'hégire, son reflet aux yeux des musulmans des siècles suivants jusqu'à nos jours doit être connu et étudié pour lui-même. Elles sont Khadija bint Khuwaylid, Zaynab bint Khouzayma, Aïcha bint Abi Bakr, Hafsa bint Omar, Umm Salama, Juwayriya bint al-Harith, Zaynab bint Jahsh, Umm Habiba, Maymouna bint al-Harith, Safiya bint Houyay, Rayhana bint Zayd, Maria al-Qibtiyya[115]… La sourate 33 semble mettre en place une hiérarchie entre ces épouses même si les commentateurs ne sont pas unanimes sur sa compréhension[115]. S'il faut constater que l'art de l'islam — qui est essentiellement un art du concept caractérisé par l'évitement de l'imitation des êtres vivants ainsi que par l'abstraction — évite d'une manière générale le portrait[224], Mahomet a néanmoins été régulièrement représenté en Perse, en Inde, en Afghanistan, en Turquie... avec différentes variantes[225],[Note 70]. Une meilleure connaissance du contexte historique permet de mettre en lumière l'importance des judaïsme et christianisme, en particulier syriaque, pour la mise en place de l'islam[1]. Le prophète Musa (PSL) et son frère Harun (PSL) ont guidé les Israélites pendant 40 ans. nécessaire]. Certains les limitent à 99 pour ne pas dépasser le nombre des noms divins[39]. Quelque temps plus tard, les fondations de la Kaaba sont gravement touchées par des pluies torrentielles[Note 28]. Le film iranien Muhammad: The Messenger of God de 2015 ne reproduit pas non plus son visage[231]. Mahomet est alors représenté dans des chroniques à visage découvert — nimbé d'une auréole ou d'une flamme —[226]. De même, « les ouvrages islamiques « pour une large part, bâtirent cette biographie [de Mahomet] en vue d’expliquer différents passages du Coran »[30]. Kindle. Néanmoins, celui-ci restait pour lui un « prophète négatif », n'ayant pas « su arriver à la vérité suprême du christianisme »[235]. Une des plus grandes collections de reliques musulmanes est conservée au palais de Topkapi à Istanbul. Il était soigné chez son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée). Cette tradition fixe la date de sa mort : le lundi 8 juin 632 (lundi 13 rabî`al-awwal 11 A.H.), mais Tabari indique qu’on n’est pas sûr de son âge au moment de son décès. […] Un autre de ses titres est : « le beau modèle ». Sa'd ibn Ubadah (en) rédigea également un important ouvrage de hadiths que sa descendance conserva[Note 10]. Mahomet cherche vainement à toucher la population de la ville voisine de Tâ'if, avant de trouver un accord avec la ville plus septentrionale de Yathrib où, en 621, plusieurs de ses disciples se sont déjà installés[80]. »[132]. Les autres villes juives d'Arabie tombent rapidement et sont soumises au même statut[80]. Ses biographies religieuses rapportent qu'il enseignait à ses premiers compagnons (sahabas) les versets du Coran, qu'il présentait comme la parole-même de Dieu (Allah en arabe), transmise à lui par l'archange Gabriel. […] Un autre de ses titres est : « le beau modèle ». Cette interprétation s'est peu répandue au Moyen-Orient en raison du nombre de personnes parlant syriaque capable de « dénoncer la confusion » mais s'est répandue au Magreb[200]. Reliques of Ancient English Poetry: Consisting of Old Heroic Ballads, Songs, and Other Pieces of Our Earlier Poets, Geneviève Comeau et Michel Younès, "Bulletin de théologie des religions" dans, Denis Gril, « Comme s’il y avait des oiseaux sur leur tête - Entre vénération et amour, l’attitude des Compagnons envers le Prophète» dans. « Elles alimentent l’idée fausse et essentialiste que, « de tout temps », l’islam aurait interdit la représentation de son prophète, voire toute représentation humaine » sans prendre en compte la diversité des islams, la diversité géographique, chronologique dont le rapport à l'image va du rejet à la « contemplation de portraits de leur prophète comme une expression de leur dévotion »[222]. nécessaire]. Claude Gilliot, « Reconstruction critique du Coran ou comment en finir avec les merveilles de la lampe d’Aladin ? »[26]. Le Prophète Mohamed et ses débuts prophétiques : C’est à l’âge de quarante ans que le Prophète Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, se pose de grandes questions existentielles. Une des autres raisons avancées par l'historien est que pour faire triompher l'islam du vivant de Mahomet, il fallait user de la force guerrière, seule option valable pour réformer et convertir les Arabes qui ne comprenaient que les rapports de force à l'époque[95]. Bedienhilfen. Il ne donna aucune instruction concernant sa succession[110] et selon certaines sources sunnites et chiites, il en aurait été volontairement empêché entre autres par Abû Bakr et 'Umar[105],[106]. L’apologétique musulmane a ainsi transcrit le terme parakletos par le mot « periklutos », modifiant le sens original d'« avocat » en celui de « loué », le « glorieux », sens en arabe du terme « Mohamed » ou particulièrement Ahmad (Cor.LXI. Des biographies de Mahomet auraient déjà été écrites par des descendants de compagnons de Mahomet. Le butin est considérable et fait de lui l'homme le plus riche et le plus puissant de Médine[80]. Seuil, 1986, Hichem Djaït, « Écrire la vie de Muhammad : L’historien face à la tradition », in. Il fixe notamment les règles pour la répartition du butin[80]. Si Mahomet semble avoir voulu gagner la reconnaissance, voire l'adhésion des tribus juives de Yathrib par l'adoption ou l'adaptation de certaines de leurs pratiques — jeûne, prière de midi, institution de l'Achoura, à l'imitation du Yom Kippour… —, les réticences de ces dernières poussent Mahomet à prendre ses distances avec le judaïsme[6]. Le XXIe siècle voit la continuité d'un discours attaquant Mahomet pour discréditer l'islam. En fait, il dit que le « Prophète qui est apparu » a les clés du paradis, ce qui est impossible. Cependant, il n'est jamais fait mention de ce terme dans les manuscrits de la Bible en langue grecque et une association de ces termes « reviendrait à traiter une langue indo-européenne (le grec) comme une langue sémitique » dans laquelle primeraient les consonnes et où les voyelles seraient variables, ce qui est inexact[202],[200]. Mahomet marche secrètement sur La Mecque à la tête de dix mille soldats. Buhl, F., Welch, A. T., Schimmel, Annemarie, Noth, A. and Ehlert, Trude, “Muḥammad”, François Déroche, « Vie de Muhammad », in. et Ismail Mounir. Sujet: Comment est mort le prophète Mohamed Ven 19 Oct 2012, 19:31: Rappel du premier message : 19 octobre 2012 that is the question ? Later ḥadīth compendia often included other collections as well. En 2019, le constat de l'absence de certitudes sur la vie de Mahomet peut encore être fait. Quand le moment eschatologique ne se réalise pas et se voit remis à plus tard, le sens du message de Mahomet et la foi qu'il avait construite nécessite une révision de fond chez ses premiers adeptes. Si Bouali en conclut que la thèse de Stephen J. Shoemaker n'est pas convaincante[5], Reynolds souligne la rigueur des arguments de Shoemaker. Brague, Rémi. Il existe différentes variantes et usages du nom et de ses dérivés. Les recherches menées par Hela Ouardi mettent en lumière la multiplicité des traditions musulmanes liées à la mort de Mahomet. Mohammad accepta après treize années d’appel à l’Islam, à la Mecque. C'est ainsi, par exemple, que se met en place la doctrine de l’impeccabilité de Mahomet et des prophètes, absente des premières générations de musulmans et contraire, pour ceux-ci, à la formule coranique disant que Mahomet est un « homme comme les autres ». Ibn Kathir, Ibn Hisham et Bukhari évoquent cette hypothèse, aujourd’hui peu usitée, de l'empoisonnement. Elle est publiée en 1543 puis 1550 à Bâle par le philologue protestant Theodor Bibliander[151], constituant le premier volume de son fameux « Machumetis Saracenorum principis, ejusque successorum vitae et doctrina, ipseque Alcoran »[Note 59], ouvrage à connotation polémique[Note 60] qui rencontre un grand succès[Note 61] et sert à la première version française considérablement révisée par André Du Ryer, publiée en 1647[152] sous le titre L'Alcoran de Mahomet[Note 62]. Elles sont vénérées par les fidèles pour obtenir une grâce « qui en émane », qui pour guérir, qui pour trouver un époux[205], pour conjurer le « mauvais sort »[206]. Dis : Ô humain, je suis l'apôtre d'Allah, envoyé vers vous tous, de celui qui possède les cieux et la terre. L'une de ses épouses perdait continuellement du sang. ), et al. La célébration de l'anniversaire de Mahomet (Mawlid), pratiquée depuis le VIIIe siècle dans le sunnisme[189], est l'une de ces pratiques qui fait débat[184]. Il témoigne pour les croyants et contre les incroyants[193]. Sa vie est reconstituée d'après la tradition orale, mise par écrit 140 ans après sa mort, grâce aux témoignages indirects de ceux qui avaient connu ses premiers compagnons. C'était un véridique et un prophète. », « We can discern three strata of the Sunni ḥadīth canon. Ainsi, pour Geert Wilders, Mahomet est « terroriste, pédophile et psychopathe »[253]. » Et il m'a dit, gémissant à voix haute : « Il est faux, car les prophètes ne viennent pas avec une épée et un chariot de guerre. Une révélation coranique permet à Mahomet d'acter la séparation avec son époux puis de l'épouser. Ainsi, Majlisi accuse Aïsha, Hafsa, en lien avec Abu-Bakr et Umar d'avoir empoisonné Mahomet[16]. Au-delà de l'hommage qui lui est rendu, cela permet, pour Tolan, « d'esquiver une question centrale : le rôle religieux du prophète »[235]. Frédéric Imbert, qui exploite les mêmes sources, est plus réservé sur cette question ; il considère que cette apparition tardive témoigne d'une évolution dans l'expression de la foi[50]. Pourtant ce dernier souffre souvent des mêmes handicaps du point de vue historiographique. Qui est le prophète Mohamed? Afin de résoudre les difficultés de l'hypothèse de l'empoisonnement, les traditionnistes ont développé l’hypothèse de la pleurésie, bien que cette maladie soit considérée comme d'origine satanique. La biographie traditionnelle doit être, pour de nombreux chercheurs, nuancée. De cette union, il a plusieurs enfants dont seules survivent quatre filles, Zeynab, Umm Kulthûm, Fâtima et Ruqayya[70]. CHRISTOPH LUXENBERG „Die arabische Inschrift im Felsendom zu Jerusalem“ in: KARL-HEINZ OHLIG, GERDRÜDIGER PUIN (Hg. Les premières études consacrées à Mahomet au XIXe et au XXe siècle étaient « optimistes » quant à la fiabilité des sources islamiques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Selon René Marchand, Mahomet et ses disciples, privés de ressources, montent en secret plusieurs expéditions qui échouent contre les caravanes faisant le cabotage entre les oasis, jusqu'à l'attaque en mars 624 de la grande caravane à Badr, connue sous le nom de bataille de Badr où ils sont vainqueurs[88]. Il est issu du mariage de `Abdullâh ibn `Abd al-Muttalib et d'Amina bint Wahb. Des sources indiquent qu'il aurait été orphelin à six ans[125]. », « l'islam des origines fut un mouvement interconfessionnel convaincu de l'imminence de la fin des temps, centré sur Abraham, Jérusalem et la Terre sainte, « Sa capacité à analyser la littérature non islamique, les débats sur les hadith parmi les érudits, le Coran et la Sira, les preuves matérielles [...] est extraordinaire et beaucoup de ce qu'il fait est bien argumenté, « l'auteur omet de prendre rigoureusement en considération le caractère apologétique des phénomènes décrits par les sources non musulmanes qui parlent d’une possible présence de Mahomet en Palestine, en 634. Le jeudi 4 juin 632, selon les traditions, Mahomet aurait demandé de quoi écrire son testament. Les mariages sont tous liés à un intérêt diplomatique comme le veut la tradition arabe de l'époque. Il est représenté parmi dix-huit législateurs importants[235]. Andreas Goerke, "Reconstructing the Earliest sira Texts: the Hijra in the Corpus of 'Urwa b. al-Zubayr", Journal of the Royal Asiatic Society of Great Britain & Ireland (New Series), « On peut discerner entre trois couches du canon de ḥadīth Sunnītes. Michel Masson, « À propos de la forme du nom de Mahomet », in, Vers 1140, lettre de Pierre le Vénérable à Bernard de Clairvaux : « Mitto vobis, carissime, novam translationem contra pessimum nequam Machumet haeresim disputandem. Azaiez, M. Les Mecquois leur refusent l'accès au sanctuaire, mais concluent avec les musulmans la trêve dite d'Al-Hudaybiyya. Plusieurs hadiths rapportent des prédictions sur la division de la communauté[18]. », « juste titre étonné qu'il n'en ait pas gardé plus de souvenirs et que ses allusions au christianisme soient si éloignées de ce qu'il aurait pu voir ou comprendre de cette religion. Il avait fait descendre en moi son Verbe, et l'Esprit-Saint avait choisi ma demeure pour son habitacle. En l'an 627, lors de la bataille de la Tranchée, une armée de dix mille soldats marche sur Médine ; les défenseurs se retranchent derrière un fossé creusé sur la proposition du compagnon de Mahomet, le Persan Salman Al-Farisi. 3. ), Tesei, T. Victor Hugo, dans un poème de La Légende des siècles (1858), L'an neuf de l'Hégire[254], présentant la mort de Mahomet, s'inscrit dans le même courant[252]. I. Femmes esclaves avec lesquelles une relation charnelle a lieu. Le Prophète lui-même, devinant la vénération dont il commençait d’être l’objet et désireux de prévenir tout risque d’idolâtrie, a souvent rappelé qu’il n’était qu’un homme. Ainsi qu'en atteste le titre complet de la première édition de l'ouvrage ; cf. Les sources chiites anciennes contiennent de nombreuses citations de ce Coran chiite et absentes de la version officielle. Dans ce contexte, précédant et préparant les confrontations des croisades, « l’islam et son prophète ont été successivement (mais aussi, parfois, concomitamment) présentés comme un fléau de Dieu puis comme une hérésie et/ou un paganisme idolâtre. Selon la tradition musulmane, il est enterré à Médine dans sa maison-mosquée qui devient un lieu de pèlerinage où sont enterrés ses deux successeurs Abû Bakr et 'Umar[102]. » […] « Que pouvez-vous me dire au sujet du prophète qui est apparu avec les Sarrasins ? L'orientaliste Jacques Langhade relève toutefois que Mahomet est omniprésent dans le Coran, du fait qu'il y est maintes fois interpellé. ), Reynolds, G. Des manifestations pour protester contre ces dessins ont lieu dans plusieurs pays, notamment devant le consulat italien à Benghazi en Libye, qui ont fait plusieurs morts[256]. », « L'importance de cette imitation de Mahomet dans la vie musulmane est due au fait que l'islam est à la fois normatif et ritualiste. Ces vies de Mahomet présentent une vision tardive de cette figure et participent donc à la mise en place d'une figure de prophète qui s'inscrit dans la continuité des prophètes plus anciens, comme Moïse[38] ou Jésus[39]. L'islam reproduit en la matière les traditions antérieures du judaïsme ancien et du christianisme de son temps.[réf. »[86]. Néanmoins, ces remises en cause (elles-mêmes objets de débats […]) n'affectent pas l'importance historique de cette vision des débuts : à travers celle-ci transparaissent les représentations que les musulmans des IIIe et IVe siècles de l'hégire avaient de leur passé. La tradition islamique a hérité de l’interdiction juive de la représentation de Dieu, elle-même issue du Décalogue[214], mais l'aniconisme n'a jamais explicitement été promulgué : l'interdit pesant sur la fabrication d’images cultuelles « d’êtres vivants ayant un souffle vital (rûh) » (autrement dit, les êtres humains et les animaux) n’est pas posé par le Coran, ni la Sunna[215], ni, à proprement parler, par aucun des hadiths[216] même s'il est incontestable que ces derniers véhiculent une conception fort négative — presque diabolisante — des images[217] : leurs créateurs sont soupçonnés, voire accusés, de se livrer au blasphème en prétendant rivaliser avec l'activité créatrice d'Allah[218]. Cette traduction latine servira pendant des siècles de matrice à toutes les autres en langue européenne[150][réf. Prophète de l'islam, marchand, prédicateur, homme politique, chef militaire, أَبُو الْقَاسِمِ مُحَمَّدُ بْنُ عَبْدِ اللهِ بْنِ عَبْدِ الْمُطَّلِبِ, Chef de guerre et fondateur politique de l'Oumma, Le nom propre « Mahomet » dans la langue française, Autres variantes françaises du nom de Mahomet, Particularités des représentations figurées de Mahomet dans le monde musulman, Mahomet dans la littérature et l'imaginaire occidental, « pour l’islam officiel, il n’est pas question de douter de ces sources, authentifiées aux yeux du croyant par la tradition orale et la moralité des transmetteurs.

Plante Tres Toxique 6 Lettres, Maison Avec Terrain Pour Chevaux à Vendre Isère, Comment Est Lespace, Le Plus Gros Silure Du Monde, Restaurant Chinois Carpentras, Chi Mai Partition, Boisson Gauloise Mots Fléchés, Célébrités Montfort L'amaury,